Paroisse du Sacré-Cœur Lyon
http://sacrecoeur-lyon.fr/Des-Rameaux-a-la-Lumiere-d-Paques
      Des Rameaux à la Lumière de Pâques

Des Rameaux à la Lumière de Pâques

Dans quelques jours, nous entrerons dans la semaine sainte...


À l’entrée de Jérusalem, on entend la foule qui crie : "HOSANNA !" Qui s’avance pour que "beaucoup de gens" manifestent bruyamment leur joie ? Est-ce un prince aimé ou un général triomphant ? A-t-on disposé pour lui sur la route des tapis couverts de fleurs ? Non. Il s’agit de Jésus. Et pourtant Jésus est le plus grand de tous les grands de ce monde puisqu’il "vient au nom de Dieu" afin d’établir le "Règne de David". Il est le Messie attendu par tous depuis si longtemps pour relever le peuple. Le cortège qui l’entoure n’a paradoxalement rien de royal. Les "manteaux" des participants et des "feuillages coupés" se substituent aux tapis et aux fleurs des victoires officielles. Et puis Jésus avance sur un "petit âne" dont il avait dit aux deux disciples : "le Seigneur en a besoin" (Lc 19,32). Pourquoi donc lui, le Seigneur, aurait-il besoin d’un "petit âne" ?

À la lumière de Pâques, les chrétiens relisent la cène comme une parabole. Le "petit âne" vient leur rappeler que la royauté de Jésus ne ressemble pas à celle des puissants despotes qui se sont imposés par les armes. Jésus ne vient pas établir le Royaume de Dieu par la force, mais par le don de sa vie. Il est venu pour servir et non pas être servi. Pour les chrétiens l’entrée de Jésus à Jérusalem devient une parabole. Le "petit âne" évoque à l’avance l’abaissement de Jésus : "Il s’est abaissé lui-même en devenant obéissant jusqu’à mourir, à mourir sur une croix. C’est pourquoi Dieu l’a élevé au-dessus de tout" (Philippines 2,8). Au cours de la semaine sainte qui approche, gardons dans un coin de notre prière la parabole du petit âne des Rameaux.

Avec le Christ nous entrerons dans la Semaine Saine. Elle désigne la semaine qui va du dimanche des Rameaux – qui commence la Passion de Jésus – à la veillée pascale de la nuit du samedi de Pâques où l’on fait mémoire de la résurrection de Jésus. Chaque jour de cette semaine, surtout les trois derniers, a une coloration particulière. L’Église nous offre, par la liturgie, de vivre le mystère de la mort et de la résurrection de Jésus qui est finalement le mystère de toute notre vie, de chaque vie. Oui, la vie de chacun est traversée par des souffrances, par la violence et par la mort. Le monde, semble-t-il, s’enlise dans cette mort et tente d’y échapper par des idéologies et idolâtries qui se répètent et prennent au fil de l’histoire de nouveaux visages. Mais, la foi chrétienne porte nos regards et notre espérance plus loin que cette mort. Jésus le Christ, dans son corps et toute son humanité nous entraîne, à travers cette semaine sainte, vers sa Lumière, sa gloire. Elle devient la nôtre si nous acceptons de suivre le Fils de Dieu monté sur son ’petit âne’…

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Horaires de l’été 2017
Messe du dimanche
- du 2 au 23 juillet : 10h00
- du 30 juillet au 27 août : 9h30
Messes de semaine
- du 2 au 28 juillet : du mardi au vendredi à 8h30
- du 30 juillet au 27 août : les mardis et jeudis à 8h30

juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr

newsletter