Paroisse du Sacré-Cœur Lyon
http://sacrecoeur-lyon.fr/Lectures-et-saint-du-jour
      Lectures et saint du jour

Lectures et saint du jour

Pour illustrer vos homélies ou préparer vos maisonnées paroissiales, le module Per Ipsum affiche automatiquement sur votre site le contenu provenant du site L’Evangile au Quotidien.


Créer un article Saint du jour et Lectures du jour

Pour rediriger les liens Saint du jour ou Lectures du jour dans les blocs Dans l’Eglise ou Bonnenouvelle.fr

  1. Se connecter à l’espace privé
  2. Créer et publier un article dans la rubrique de votre choix (par exemple : Prier) Saint du jour
    1. Champs [Titre] : Votre choix
    2. Champs [Chapeau] : <spiperipsum|lecture=date_titre>
    3. Champs [Texte] pour Saint : <spiperipsum|lecture=saint>
  3. Créer et publier un autre article dans cette rubrique Lectures du jour
    1. Champs [Titre] : Votre choix
    2. Champs [Chapeau] : <spiperipsum|lecture=date_titre>
    3. Champs [Texte] pour Lectures : <spiperipsum|jour=aujourdhui|lecture=premiere> <spiperipsum|lecture=psaume> <spiperipsum|langue=fr>
  4. Préciser leur n° dans Squelettes > Site Bonnenouvelle.fr ou nous envoyer leurs n° par e-mail.
Exemples à droite dans le bloc Bonnenouvelle.fr >>

Afficher/masquer le détail du Saint du jour et Lectures du jour dans les blocs Dans l’Eglise ou Bonnenouvelle.fr

1. Se connecter à l’espace privé
2. Aller dans Squelettes > Colonne de droite ou Colonne de gauche
3a. Pour masquer le détail du Saint ou des Lectures, changer les valeurs
1 et 3 par 0 après afficher dans le code

<bloc_rss_bonnenouvelle1|titre=saint_jour|afficher=1|debut=ok>
<bloc_rss_bonnenouvelle2|titre=textes_jour|afficher=3>

3b. Pour afficher le détail du Saint ou des Lectures, changer les valeurs
0 par 1 et 3
4. [Enregistrer l’article]

debut=ok et fin=ok doivent introduire et clore le code du bloc.
En cas d’erreur, cliquer à gauche sous le n° d’article [Afficher l’historique des modifications] pour revenir à la version précédente ou nous envoyer votre demande de changement par e-mail.


Codes pour afficher le Saint et les Lectures du jour dans un article

Ne garder que les éléments désirés ci-dessous en supprimant les balises code au début et à la fin

Date du jour, suivie du temps liturgique

Le code <spiperipsum|lecture=date_titre> donne

Lundi 26 juin 2017, le lundi de la 12e semaine du temps ordinaire

Ou jour et temps liturgique

Le code <spiperipsum|lecture=date_liturgique> donne

Le lundi de la 12e semaine du temps ordinaire

Ou juste jour mois année

Le code <spiperipsum|lecture=date_iso> donne

Lundi 26 juin 2017

Saint et sa notice

Le code <spiperipsum|lecture=saint> donne

St Josemaría Escrivá de Balaguer, fond. « Opus Dei »

J

osemaría Escrivá de Balaguernaît à Barbastro (province de Huesca, Espagne) le 9 janvier 1902. Ses parents s'appelaient José et Dolores. Il eut cinq frères et sœurs: Carmen (1899-1957), Santiago (1919-1994) et trois sœurs plus jeunes que lui, qui moururent étant encore enfants. Le couple Escrivá donna à ses enfants une profonde éducation chrétienne.

En 1915, l'entreprise commerciale de son père ferma ses portes, et il dût s'installer à Logroño, où il trouva un autre travail. Dans cette ville, Josémaria perçut pour la première fois que Dieu l'appelait: après avoir vu des traces de pieds nus dans la neige laissées par un religieux, il comprit que Dieu attendait quelque chose de lui, sans savoir quoi exactement. Il pensa alors qu'il pourrait mieux le découvrir en devenant prêtre; il commença à s'y préparer tout d'abord à Logroño et plus tard au séminaire de Saragosse. Il poursuivit aussi des études de droit civil, comme auditeur libre.

Son père mourut en 1924, et il devint alors comme le chef de la famille. Le 28 mars 1925, il fût ordonné prêtre et il commença à exercer son ministère dans une paroisse rurale dans les environs de Saragosse. En 1927, il s'installa, avec la permission de son évêque, à Madrid, pour pouvoir achever un doctorat en droit. Là, le 2 octobre 1928, durant des exercices spirituels, il vit ce que Dieu lui demandait et il fonda l'Opus Dei. Dès lors, il commença à travailler à cette fondation, en même temps qu'il exerçait son ministère sacerdotal, spécialement dans les milieux déshérités, auprès des pauvres et des malades. En outre, il prolongea ses études à l'Université de Madrid et dispensa des cours pour subvenir aux besoins de sa famille.

En 1946, il fixa sa résidence à Rome. Il obtint le doctorat en Théologie à l'Université du Latran. Il fût nommé consulteur de deux congrégations vaticanes, membre honoraire de l'Académie Pontificale de Théologie et prélat d'honneur de Sa Sainteté. Depuis Rome, il voyagea à de nombreuses occasions dans différents pays d'Europe -et en 1970 au Mexique-, pour établir et consolider l'Opus Dei dans ces régions du monde. Animé de la même ambition, il entreprit, en 1974 et en 1975, deux grands voyages en Amérique centrale et du Sud, où il tint des réunions catéchétiques avec de très nombreuses personnes.

Josemaría mourut à Rome le 26 juin 1975. Des milliers de personnes, dont plus d'un tiers de l'épiscopat mondial, sollicitèrent du Saint-Siège l'ouverture de son procès en béatification et en canonisation.

Depuis sa mort, des milliers de lettres furent adressées à Rome pour demander au pape l'ouverture de sa cause en béatification et en canonisation. Parmi elles, celles de 69 cardinaux et près de 1300 évêques (plus d'un tiers de l'épiscopat mondial). Plusieurs miracles ont été attribués à l'intercession du saint, incluant quelques guérisons, médicalement inexpliqués. Le miracle retenu pour la béatification de Mgr Escrivá fut celui de la guérison, en 1976, d'une carmélite de la Charité, la sœur Concepción Boullón Rubio, qui, malade, était au bord de la mort.

Après un examen exhaustif de la vie et de l'œuvre de Mgr Escrivá -un procès de 10 ans- le pape le béatifia le 17 mai 1992 sur la Place Saint-Pierre. La béatification de Mgr Escrivá, aux côtés de la bienheureuse Joséphine Bakhita, eut lieu devant une des plus grandes foules réunie sur cette place au cours du XXème siècle, soit quelques 300 000 personnes dont 34 cardinaux et 200 évêques. Dans son homélie, Jean-Paul II dit aux fidèles: «Avec une intuition surnaturelle, le bienheureux Josémaria a prêché inlassablement l'appel universel à la sainteté et à l'apostolat. Dans une société où le désir effréné de posséder transforme les biens matériels en idoles qui éloignent les hommes de Dieu, le nouveau bienheureux nous rappelle que ces réalités concrètes, créés par Dieu et par le génie de l'homme, si l'on s'en sert correctement pour la gloire du Créateur et au service de nos frères, peuvent être un chemin qui conduit les hommes à rencontrer le Christ.»

Josemaría Escrivá de Balaguer a été canonisé le 06 octobre 2002, sur la place Saint-Pierre, parsaint Jean-Paul II (Homélie du Saint-Père)

Pour un approfondissement biographique : >>> Josemaría Escrivá de Balaguer [Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Polonais, Portugais]

1ère lecture

Le code <spiperipsum|jour=aujourdhui|lecture=premiere> donne

Livre de la Genèse 12,1-9.

En ces jours-là, le Seigneur dit à Abram : « Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, et va vers le pays que je te montrerai.
Je ferai de toi une grande nation, je te bénirai, je rendrai grand ton nom, et tu deviendras une bénédiction.
Je bénirai ceux qui te béniront ; celui qui te maudira, je le réprouverai. En toi seront bénies toutes les familles de la terre. »
Abram s’en alla, comme le Seigneur le lui avait dit, et Loth s’en alla avec lui. Abram avait soixante-quinze ans lorsqu’il sortit de Harane.
Il prit sa femme Saraï, son neveu Loth, tous les biens qu’ils avaient acquis, et les personnes dont ils s’étaient entourés à Harane ; ils se mirent en route pour Canaan et ils arrivèrent dans ce pays.
Abram traversa le pays jusqu’au lieu nommé Sichem, au chêne de Moré. Les Cananéens étaient alors dans le pays.
Le Seigneur apparut à Abram et dit : « À ta descendance je donnerai ce pays. » Et là, Abram bâtit un autel au Seigneur qui lui était apparu.
De là, il se rendit dans la montagne, à l’est de Béthel, et il planta sa tente, ayant Béthel à l’ouest, et Aï à l’est. Là, il bâtit un autel au Seigneur et il invoqua le nom du Seigneur.
Puis, de campement en campement, Abram s’en alla vers le Néguev.

Psaume

Le code <spiperipsum|lecture=psaume> donne

Psaume 33(32),12-13.18-19.20.22.

Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu,
heureuse la nation qu'il s'est choisie pour domaine !
Du haut des cieux, le Seigneur regarde :
il voit la race des hommes.

Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.

Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.
Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
comme notre espoir est en toi !

Evangile

Le code <spiperipsum|langue=fr> donne

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 7,1-5.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne jugez pas, pour ne pas être jugés ;
de la manière dont vous jugez, vous serez jugés ; de la mesure dont vous mesurez, on vous mesurera.
Quoi ! tu regardes la paille dans l’œil de ton frère ; et la poutre qui est dans ton œil, tu ne la remarques pas ?
Ou encore : Comment vas-tu dire à ton frère : “Laisse-moi enlever la paille de ton œil”, alors qu’il y a une poutre dans ton œil à toi ?
Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère. »

Commentaire de l’Evangile

Ces commentaires, souvent magnifiques, ont été écrits par des contemplatifs, consacrés ou Pères de l’Eglise.
Le code <spiperipsum|jour=aujourdhui|lecture=commentaire> donne

« La poutre qui est dans ton œil, tu ne la remarques pas ? »

L'Imitation de Jésus Christ, traité spirituel du 15e siècle
Livre II, ch. 2 et 3 (trad. cf bréviaire 3e mar. Avent)

Quand un homme reconnaît humblement ses défauts, il apaise facilement les autres et gagne facilement ceux qui sont en colère contre lui. Dieu protège et délivre l'homme humble ; il l'aime et le console ; il se penche vers lui. À celui qui est humble il accorde sa grâce en abondance ; après son abaissement il l'élève à la gloire. À celui qui est humble il dévoile ses secrets, il l'attire et l'invite doucement à lui. Les affronts ne troublent pas la paix de l'homme humble, parce qu'il s'appuie sur Dieu et non pas sur le monde... Commence par te garder toi-même en paix, et alors tu pourras la donner aux autres. Un homme pacifique est plus utile qu'un homme instruit. Un homme passionné change le bien en mal et croit facilement le mal. Un homme bon et pacifique change tout en bien. Celui qui est vraiment en paix ne soupçonne personne. Mais celui qui est mécontent et troublé se laisse agiter par mille soupçons ; il ne se sent jamais tranquille et ne laisse pas non plus les autres en repos. Il dit souvent ce qu'il ne devrait pas dire et néglige ce qu'il a à faire. Il est attentif aux devoirs des autres et manque à ses propres obligations. Commence donc par être zélé pour toi-même et alors tu auras le droit d'étendre ton zèle jusqu'à ton prochain.


2. Codes à utiliser pour afficher le Saint et Lectures du dimanche ou d’une date précise

Date du dimanche 31 août 2014, suivie du temps liturgique

<spiperipsum|jour=2014-04-12|lecture=saint>

Saint du dimanche 31 août 2014 et sa notice

<spiperipsum|jour=2014-08-31|lecture=saint>

1ère lecture du dimanche 31 août 2014

<spiperipsum|jour=2014-08-31|lecture=premiere>

Psaume du dimanche 31 août 2014

<spiperipsum|jour=2014-08-31|lecture=psaume>

2e lecture du dimanche 31 août 2014

<spiperipsum|jour=2014-08-31|lecture=seconde>

Evangile du dimanche 31 août 2014

<spiperipsum|jour=2014-08-31|langue=fr>

Commentaire de l’Evangile du dimanche 31 août 2014

<spiperipsum|jour=2014-08-31|lecture=commentaire>

En savoir plus

- SPIPer Ipsum, l’Evangile au quotidien, module Spip par Eric
- Merci à Philippe Giron pour nous avoir signalé ce module

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Louange du matin
- Mardi au vendredi : 8h
Horaires des messes
- Mardi au vendredi : 8h30
- Samedi : 18h
- Dimanche : 10h
Adoration et confession
- Jeudi : 19h - 20h

Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr

newsletter