Paroisse du Sacré-Cœur Lyon
http://sacrecoeur-lyon.fr/Temoignage-d-une-Soeur-sur-sa-vie-consacree
      Témoignage d’une Soeur sur sa vie consacrée

Témoignage d’une Soeur sur sa vie consacrée

A l’occasion de la messe pour la vie consacrée, Soeur Bénédicte Marie des Petites Soeurs des Pauvres est venue témoigner de son engagement.


En cette année de la vie consacrée que le Pape François nous offre, je remercie le Père Murard ; qui nous donne l’occasion de témoigner de la joie de ce qui fait notre vie religieuse.

La vie consacrée a de multiple visage, dont la vie religieuse. Et après chaque Congrégation reflète un visage du Christ. Mais toujours, cela commence par un appel. Souvent je dis, que nous n’avons pas choisi d’être religieuse mais nous avons choisi de répondre à l’appel du Christ à la suivre, à vivre avec Lui, à vivre de Lui, et il nous a mené à ce don radical que nous trouvons dans la vie religieuse. Pour moi, cet appel, c’était la nuit de Noël, en 1984, et j’ai entendu cette voix me disant « Cela ne t’apparait-il donc pas évident que je t’appelle à me suivre ». Si, tout à coup, c’était évident que ma vie n’aurait de sens qu’en me donnant au Christ dans la vie religieuse. Oui, mais où ? C’est la vie de Jeanne Jugan qui m’a attiré, vivre dans sa lignée, de son esprit, dans la petitesse au service des pauvres.

La vie consacrée, qu’est-ce cela ? La vie consacrée est une alliance, dans lequel nous répondons à cet appel gratuit de Dieu à vivre entièrement pour Lui, à lui être configuré. Cette alliance est scellée par des vœux, vœux de Chasteté, Pauvreté, Obéissance et pour nous, petites Sœurs, le vœu d’hospitalité.

Que cela nous apporte-t-il de prononcer ces vœux ?

  • Le vœu de chasteté accroit notre capacité d’aimer. Il manifeste notre don à Dieu d’un cœur sans partage qui pousse à une réponse d’amour total pour Dieu et pour nos frères, dépassant tout replis en nous-même.
  • Le vœu de pauvreté confesse que Dieu est notre unique vraie richesse. Ste Jeanne Jugan qui est notre fondatrice a eu cette phrase qui pour moi définie le mieux ce vœu : « c’est si beau d’être pauvre, de ne rien avoir, de tout attendre du Bon Dieu ».
  • Le vœu d’obéissance est la source d’une vraie liberté. La liberté d’une dépendance filiale. Jésus nous a dit que sa nourriture était de faire la volonté du Père, c’est cela notre vœu d’obéissance. Il ne faut pas oublier que Dieu s’adresse à nous à travers des intermédiaires, et pour nous religieuses, le premier intermédiaire, ce sont nos supérieures.
  • Le vœu d’hospitalité nous consacre au service des Personnes Agées pauvres. Nous vivons ce vœu dans la ligné des Frères de St Jean de Dieu, proche de Jeanne Jugan, qui nous ont légué et ce vœu et la quête.

Ces quatre vœux se vivent dans le concret de nos journées, ils se développent dans les caractéristiques de ce qui fait la vie religieuse que sont la dimension spirituelle, communautaire, et apostolique.

Je vais développer un peu chacune dans son essentiel pour nous Petites Sœurs des Pauvres, car chaque Congrégation religieuse à une façon propre de vivre ces dimensions.

La vie spirituelle, la vie communautaire et la vie apostolique sont des piliers. Si on en enlève un, notre vie ne tient pas. Dans la tradition religieuse, il y a un équilibre entre ces trois dimensions, et c’est vital de le respecter. Dans notre vie quotidienne, nous allons de l’un à l’autre, sans en faire des tiroirs.

La vie spirituelle est le fondement, c’est une vie de foi qui nous conduit à une vue de foi. Elle s’exprime dans la prière personnelle qui est notre relation à Dieu, dans le Christ et par l’Esprit Saint, et dans la prière communautaire. De façon concrète, nous avons des temps de prière personnelle, comme une demi-heure d’oraison chaque matin, une demi-heure de visite au St Sacrement, le chapelet, la lecture spirituelle, et des temps de prière communautaire comme les offices, laudes, vêpres, complies. Et toute prière culmine dans l’Eucharistie à laquelle nous participons en communauté, avec les personnes âgées de la maison qui le désirent.

Une vie communautaire par des temps que nous partageons entre nous. Il y a d’abord les repas, pris généralement en silence avec une lecture, des temps de détente communautaire deux fois par jour, et puis des temps de partage spirituel ou pour l’apostolat.

Une vie apostolique. Petites Sœurs des Pauvres, nous sommes au service des Personnes Agées aux plus faibles ressources. Accueillir, accompagner, vivre avec, telle est notre mission qui nous a été confié par l’Eglise à la suite de Ste Jeanne Jugan. A leur service, nous partageons, avec l’aide de personnel salarié, leur vie en les accompagnants dans les actes de la vie quotidienne, dans la dépendance, dans les moments de fêtes et dans les moments plus douloureux, les accompagner jusqu’au grand passage, dans la proximité avec leurs familles. Ce grand passage, tel est le sommet de notre vocation, même sommet qu’est l’Eucharistie.

Nous vivons cet apostolat communautairement, c’est-à-dire dans des communautés de 7 à 15 petites Sœurs, de toutes nationalités confondus. Cela a toujours été dans la congrégation qui est né en 1839 en Bretagne. Nous sommes dans 32 pays différents, réparties dans 185 maisons, et accueillant environ 13 000 personnes âgées. Toujours ce sont les personnes âgées aux plus faibles ressources. « Rendre les pauvres heureux » nous disait Jeanne Jugan, telle est la même mission 175 ans plus tard, et mission toujours aussi actuel. Les rendre heureuses dans leur dernier jour, les accompagner jusqu’à la mort dans le respect de leur vie.

Il y a 25 ans que je suis Petite Sœur, et j’aime profondément ma vocation, cette vocation qui est un don de Dieu et dont je suis dépositaire.

Quand on a compris que Dieu peut tout combler, alors on peut tout lâcher et s’en remettre totalement entre ses mains, et finalement on reçoit infiniment plus que tout ce qu’on pouvait espérer.

Alors, je voudrais finir en lançant cet appel aux jeunes, à ceux et celles qui cherchent à donner un sens à leur vie,

n’ayez pas peur de donner votre vie au Christ, Il vous comblera au-delà de toute mesure.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Louange du matin
- Mardi au vendredi : 8h
Horaires des messes
- Mardi au vendredi : 8h30
- Samedi : 18h
- Dimanche : 10h
Adoration et confession
- Jeudi : 19h - 20h

avril 2017 :

Rien pour ce mois

mars 2017 | mai 2017

Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr

newsletter