Edito juin 2019

Ce mois de juin s’ouvre avec la grande semaine de préparation à la fête de Pentecôte. C’est une semaine importante pour toute l’Église, mais aussi pour les adultes de note paroisse qui recevront le sacrement de la confirmation. Nous prions pour eux Qu’ils soient, comme nous tous, renouvelés dans la foi de leur baptême.
Avec la fête de Pentecôte, nous faisons mémoire de la descente du Saint Esprit sur les Apôtres et les disciples, sur toute l’Église en somme. Cet événement majeur se situe le cinquantième jour après la Pâque. Les juifs fêtaient alors le don de la loi que Dieu faisait à Moïse au Sinaï. Cette loi devait réglementer l toute la vie du Peuple de Dieu et donner un cadre à chaque croyant pour que toute sa vie prenne naissance et trouve son achèvement en Dieu. La loi était comme un guide, un garde-fou. Les prescriptions alimentaires, vestimentaires, la prière, les rapports humains, tout est prévu par les 613 articles qui formaient cette loi. Pendant plusieurs siècles et encore aujourd’hui, l’observation de la loi de Moïse constitue pour les juifs, la clé de la libération. Au jour de Pentecôte, l’Esprit Saint est communiqué aux Apôtres et les fait entrer dans un nouveau rapport avec Dieu. Ce n’est plus l’observance de la loi qui libère, mais l’Esprit de Dieu qui nous guide dans la Vérité toute entière.

Prenons une image : Considérerons la différence entre le guépard et l’escargot. Ces deux animaux s’opposent par leur agilité et leur vélocité. L’escargot a sa coquille sur le dos, elle lui permet de se réfugier en cas d’intempérie ou contre les prédateurs, mais il doit porter ce fardeau pour ne pas être vulnérable. Le guépard, lui, tient son agilité et sa capacité à échapper à l’agresseur, de la structure même de son squelette et de la musculature qui s’y accroche. Alors que l’un porte le gage de sa survie sur le dos comme un fardeau, l’autre trouve à l’intérieur de lui-même sa force et son agilité.
La loi nouvelle, le Saint Esprit rependu en nos cœurs, est un principe intérieur. Il nous libère, nous donne la force nécessaire et le dynamisme pour aller avec agilité et vitesse sur les chemins de la vie chrétienne. Demandons pour ceux qui vont être confirmés et pour chacun d’entre nous, de savoir nous appuyer sur le don du Saint Esprit qui nous parfait dans la vie chrétienne.